Sciences profanes et Sciences sacrées
*
Les Nombres Premiers :
leurs secrets,leurs mystères
et les recherches qu'ils provoquent...
*
Géométrie

 
 

Conclusion

 
 
            Comment a-t-on pu passer de la « musique des sphères » évoquée par l’harmonie des Nombres Premiers au rôle de ces mêmes nombres pour la sécurité du monde électronique moderne ? Einstein, profondément et sincèrement pacifiste, vit les résultats de ses travaux aboutir à la fabrication de la bombe atomique. La recherche mathématique dite pure aboutit, entre autres, au code secret nazi « Enigma », moyen de mort et de terreur des sous-marins allemands dans l’Atlantique. Actuellement tous les services secrets suivent anxieusement la recherche mathématique tant les enjeux stratégiques et financiers sont considérables, et tout mathématicien digne de ce nom est sûr d’être espionné !

            Pourtant, chaque être humain porte en lui « un Germe d’immortalité (30), une Clé infalsifiable, inviolable, unique qui est garante de son statut d’humain en voie de réalisation. Chacun est le Créateur de son monde par la connaissance qu’il a de tout ce qui est Nombre. Cette Clé contient-elle un « Nombre Premier » ?Puisque « Tout est nombre » !
            L’hypothèse de Riemann ne pourra sans doute jamais être validée… par un humain dans l’actuelle époque de décadence et de destruction ! Le défi fondamental, pour chacun, et non seulement pour les mathématiciens de haute volée, n’est pas de résoudre l’extraordinaire énigme mathématique énoncée, de trouver ce saint Graal des mathématiques, mais bel et bien de trouver Le Saint Graal qu’Il est, ce Nombre Premier Unique qui est sa « Marque distinctive(29) ».
            Lors de la mort du corps physique, l’Esprit est le véhiculateur d’une « continuité de Vie » qui transporte ce code avec lui. Chaque corps possède « une Clé de l’Univers qui lui est particulière et chacun peut, avec cette Clé, s’associer à l’Ensemble Créatif de l’Univers.(29) »
            Certes, cette Clé permet « l’ouverture de territoires vierges » (p. 478), mais seulement à celui qui accède à l’Intelligence non-humaine, la Conscience toute consciente… C’est cette « Clé » qui constitue la véritable Quête du Graal...


L’Evangile de Thomas en garde !
« Celui qui connaît le Tout,
s’il est privé de lui-même,
est privé du Tout. » (Log. 67)


Quel mathématicien pourra-t-il jamais résoudre « “l’équation” de la Vie Totale à Elle-même (30) » ?
 
                                                                            Robert-Régor Mougeot
 
robert-regor.mougeot@worldonline.fr



Notes :
 
29 - Platon le Karuna, L’Originel Printemps Eternel, Les Editions de la Promesse, 2005, p. 32.
30 - Les Sons de Dieu, op. cit.




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement